Groupe ACN : Autorisation de conduite ou CACES ?

Quel choix ?

Pour être autorisé à conduire un chariot élévateur :

Soit le salarié passe un certificat « cariste » :

-CACES : Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité réalisé par un organisme formateur et testeur.

-Valable dans toutes les entreprises.

-A recycler tous les 5 ans.

Soit le salarié passe une autorisation de conduite interne délivrée par l’employeur :

-Examen qui se déroule en principe sur votre site.

-Etre majeur, savoir lire, parler et compter.

-Contrôle des connaissances et du savoir faire de l’opérateur.

-Autorisation tenant compte du résultat de la fiche d’aptitude au poste de cariste, délivrée par le médecin du travail.

-Autorisation délivrée par le chef d’entreprise après avis du formateur.


Une option méconnue :

Nous vous recommandons l’option « autorisation de conduite » qui vous permettra d’être en corrélation avec les obligations du Code du Travail.

C’est également une solution plus souple et moins coûteuse.


Réglementation :

La loi ne fait aucunement et nulle part mention d’un certificat obligatoire CACES, il s’agit d’une recommandation de la CNAMTS et de l’INRS.

L’autorisation de conduite est rendue obligatoire par le décret n°98-1 084, seule celle-ci permet officiellement et administrativement d’utiliser de façon réglementaire un engin automoteur à conducteur porté.

Autres articles :

-Art R.4323-55 du code du travail

-Art R.4323-56 du code du travail

-Art R.4323-57 du code du travail

-Décret 98-1084 / Arrêté du 2 décembre 1998

-Arrêté du 24 juin 2010

Conduite des chariots : recommandation de la CNAM. Cette recommandation concernant le CACES, sans être obligatoire, est un des deux moyens avec l’autorisation de conduite, pour le chef d’entreprise de se conformer aux obligations en matière de connaissances et du savoir faire du conducteur.


Dispositions de réalisation :

-L’entreprise présente des collaborateurs âgés de 18 ans dont l’aptitude médicale est reconnue et validée par la médecine du travail.

-Mettre à disposition une salle afin de réaliser les modules théoriques.

-Mettre à disposition un chariot ou plusieurs chariots (VGP à jour) selon le nombre de collaborateurs avec une aire d’évolution dont les caractéristiques sont spécifiques aux différentes catégories.

-Présenter le rapport de la dernière VGP, carnet de maintenance et certificat de conformité du chariot.


Plus d’informations :

Contactez Groupe ACN : contact@groupe-acn.fr ou au 01.74.81.00.62

Forklift standing on industrial dirty concrete wall background

2 comments

  • Merci beaucoup pour ces informations sur les deux types des autorisations de conduite pour des chariots élévateurs. Mon mari vient de commencer cette formation pour l’autorisation de conduite pour son nouveau travail. Je suis contente à savoir que cette autorisation suit la loi et qu’il n’y aura aucune infraction pour sa décision de faire l’autorisation de conduite au lieu de faire le CACES.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *