Incendie domestique – Quand il ne tue pas, il entraîne de graves séquelles

  • L’incendie d’habitation aujourd’hui en France

10 000 victimes chaque année dont environ 460 décès 1 .

Un incendie domestique toutes les 2 minutes.

1 incendie sur 4 est dû à une installation électrique défectueuse.

La température d’une pièce en feu atteint près de 600°C en 5 minutes.

Il est connu des sapeurs-pompiers que la plupart des incendies se déclarent le jour, mais que la plupart des décès dus aux incendies surviennent la nuit.

98 113 incendies d’habitation en 2003 ont nécessité l’intervention des sapeurs pompiers

  • L’accident domestique le plus lourd de conséquences

De tous les accidents domestiques, l’incendie d’habitation est le plus lourd de conséquences. Il tue et détruit.

Fréquent : L’incendie est un accident fréquent. Il s’en déclare 1 toutes les 2 minutes en France.

Toxique : L’incendie est toxique. L’incendie de nuit est le plus meurtrier. Il peut couver pendant plusieurs heures avant que les flammes n’apparaissent et les victimes sont intoxiquées pendant leur sommeil par les fumées toxiques. Une victime intoxiquée est incapable de fuir, mais une simple exposition aux fumées, même très brève (moins de 5 minutes), peut donner lieu à un handicap à vie : asthme chronique, insuffisance rénale, hépatique, cardiaque et respiratoire.

Chaud : L’incendie, c’est chaud. Il fait 600°C en 5 minutes dans un espace clos. La température peut atteindre 1 200°C dans une cage d’escalier.

Rapide : L’incendie d’habitation, c’est rapide. Un feu et ses fumées toxiques se propagent très vite, les victimes ont très peu de temps pour réagir.

Dévastateur : L’incendie d’habitation, c’est dévastateur. Il implique d’emblée l’ensemble des personnes présentes sur les lieux, touche l’ensemble des membres d’une même famille et le voisinage. Il fait des victimes multiples et provoque des dégâts matériels très importants.

Aveuglant : L’incendie, c’est l’obscurité. Les victimes ne peuvent plus s’orienter pour fuir. Les flammes et les fumées provoquent la panique, qui suscite de mauvais réflexes.

Comment éviter de provoquer un incendie : règles de base pour tous

Une installation électrique saine, sans surcharge des circuits sur une même prise permet de limiter les risques d’incendie. Il est important de faire entretenir régulièrement les installations de gaz et d’électricité. Tous les appareils électriques sont potentiellement dangereux. Ils sont responsables d’1 incendie sur 4 : prise multiple utilisée en surpuissance, fil de lampe abîmé, lampadaire halogène sans grille, abat-jour en papier…

Vérifier l’état du tuyau de gaz tous les ans.

Veiller à ce que les installations de chauffage soient régulièrement entretenues : la cheminée et les conduits doivent être ramonés une fois par an (obligatoire pour les assurances habitation) surtout si on chauffe au fioul ou au bois. Le ramonage mécanique effectué par des professionnels qualifiés reste le meilleur procédé.

Pas de stockage inutile de combustibles (cartons, papiers) et de produits inflammables (alcool, essence…) surtout à proximité des sources de chaleur. Laisser les produits inflammables loin des radiateurs, ampoules, bougies, plaques chauffantes…

Dans la cuisine, attention à l’huile sur le feu, au grille-pain… ainsi qu’à tout appareil électrique. Ne pas laisser branchés les appareils électroménagers inutilisés.

Dans la chambre, ne jamais fumer au lit. Eteindre complètement les cigarettes. Des incendies se déclarent alors que les personnes s’endorment avec une cigarette allumée.

Ne pas utiliser d’alcool ou d’essence pour allumer la cheminée ou le barbecue. Protéger les foyers ouverts d’une grille pare-feu.

Avoir un extincteur chez soi.

  • Les bons réflexes avec les enfants

Les enfants sont particulièrement vulnérables en cas d’incendie, ils paniquent et leur comportement peut devenir imprévisible. Les décès par incendie sont la troisième cause de décès par accident de la vie courante chez les enfants de moins de 5 ans, après les décès par noyade et les décès par suffocation. Il en est d’ailleurs de même pour les décès d’enfants de moins de 15 ans.

Ne jamais laisser un jeune enfant seul dans un appartement ou une maison. En cas d’incendie, il sera pris au piège.

Ne pas laisser les enfants jouer avec des flammes nues (allumettes, briquet, bougies). Leur donner une lampe de poche pour jouer dans le noir sans danger.

Ne jamais laisser de casseroles, de poêles ou de plats sur le feu sans surveillance.

Apprendre aux enfants que le feu est dangereux et qu’il fait très mal.

Leur apprendre dès que possible à se servir du téléphone et à composer le numéro 18 des pompiers.

Leur apprendre les bons comportements face au feu, comment ramper au sol si la fumée envahit une pièce et comment se manifester à la fenêtre.

Ne pas placer de chauffage d’appoint dans leur chambre.

Source : inpes.sante.fr

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *