Grand Froid – Quelques conseils de prévention pour l’affronter

Alors que les températures sont en baisse et qu’une partie de la population est aux sports d’hiver, le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES), rappellent les conseils de prévention ainsi que le comportement à adopter en cas de grand froid. Une exposition prolongée au froid peut entraîner une hypothermie. Les symptômes de l’hypothermie sont progressifs : chair de poule, frissons et engourdissement des extrémités sont des signaux d’alarme. En cas de persistance, ils peuvent nécessiter une aide médicale.

  • Comment affronter le grand froid ?

Eviter les expositions prolongées au froid et au vent, éviter les sorties le soir et la nuit.

Se protéger des courants d’air et éviter les passages brusques du chaud au froid.

S’habiller chaudement, de plusieurs couches de vêtements, avec une couche extérieure imperméable au vent et à l’eau, se couvrir la tête et les mains, ne pas garder de vêtements humides.

De retour à l’intérieur, s’alimenter convenablement et prendre une boisson chaude, pas de boisson alcoolisée.

Assurer une bonne ventilation des habitations, même brève, au moins une fois par jour ; vérifier le bon fonctionnement des systèmes de chauffage, pièces humidifiées, non surchauffées.

Eviter les efforts brusques.

S’informer de l’état des routes avant de prendre sa voiture. En cas de neige ou de verglas, ne prendre la voiture que si on y est obligé. Emmener des boissons chaudes (thermos), des vêtements chauds et des couvertures, ses médicaments habituels, son téléphone portable chargé.

Pour les personnes sensibles ou fragilisées : rester en contact avec son médecin et éviter un isolement prolongé.

Prévenir le « 115 » si une personne est sans abri ou en difficulté.

  • Quelles sont les personnes les plus sensibles au grand froid ?

Certaines catégories de personnes sont particulièrement sensibles aux conditions climatiques extrêmes du fait de leur âge ou d’une pathologie préexistante :

– les personnes fragilisées ou isolées, notamment les personnes âgées, handicapées, soufrant de maladies cardiovasculaires, respiratoires, endocriniennes ou certaines pathologies oculaires, les personnes souffrant de troubles mentaux ou du symptôme de Raynaud ;

– les enfants ;

– les personnes suivant un traitement médical. Certains effets indésirables dus aux médicaments peuvent apparaître en cas de grand froid ;

– les sportifs et les personnes qui travaillent à l’extérieur.

  • Pour en savoir plus Appeler :

le « 115 » si une personne est sans abri ou en difficulté ;

 

les numéros d’urgence : samu (15) ou les pompiers (18 d’une ligne fixe, 112 d’un portable).

Source : Inpes.sante.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *